Temps de lecture : 3 min

Que dit la
science ? 📝

Aux premiers abords l’ostéopathie est peu connue comme présentant un intérêt en plus des thérapies déjà présentes pour les patients atteints d’un cancer.

 « L’ostéopathie serait sûrement bénéfique en termes de soins de support pour les patients. Mais les médecins sont peu informés de son utilité et il n’y a peu de communication avec les ostéopathes extérieurs. Il est également important d’informer les médecins de ville de l’intérêt de l’ostéopathie en tant que médecine complémentaire et soins de support. D’autant que, très à distance des traitements, certains patients ne nécessiteront pas de suivi spécialisé. » – Le docteur Brice Fersneau, oncopédiatre à Gustave Russy, est cité dans le magazine « Osteomag numéro 32 -Ostéopathie et cancer »

Cependant en cherchant sur Pubmed, plateforme de référence scientifique, on peut trouver de nombreuses études randomisées en faveur de l’efficacité de l’ostéopathie :

👇 Efficacité des techniques manuelles (notamment myofacial) chez les patientes atteintes du cancer du sein :

Etude ici

👇 Étude des effets de l’ostéopathie chez les patients en soins palliatifs démontrant l’efficacité de cette thérapeutique dans la diminution des douleurs :

Etude ici

👇 Amélioration de la qualité de vie de patients suivis en onco-gériatrie suite aux traitements ostéopathiques :

Etude ici

👇 Amélioration de la qualité de la digestion suite aux techniques viscérale ostéopathique chez les patientes atteintes d’un cancer du sein :

Etude ici

Quelles techniques seront utilisées ?

Ne devront être employées que les techniques dites douces, de type tissulaire, ou musculaire afin d’éviter toutes atteintes à la structure osseuse si elle est fragilisée comme cela pourrait être le cas avec dans les cancers ayant métastasées.

Et l’activité physique dans tout ça ?

Je cite à nouveau l’Ostéopathe magazine numéro 32 dans lequel une enquête a été réalisée par « Cami sport et cancer » en 2015 auprès de 1554 personnes. Il a été mis en évidence que l’activité physique adaptée à un patient en traitement diminue les effets secondaires ainsi que le risque de rechute dans certains cancers, comme celui du sein, du colon, ou de la prostate. Une amélioration globale de la qualité de vie est aussi non négligeable.

👉 Pour plus d’informations rendez-vous sur www.sportetcancer.com

D’autres sites présentes les bénéfices de l’ostéopathie 👀

👉 Document PDF sur l’approche ostéopathique du cancer du sein rendez-vous ici

👉 L’ostéopathie et celles qui la pratiquent au sein de la maison de l’après-cancer ici

👉 L’ostéopathie après une chirurgie du sein… ici

👉 L’ostéopathie pour mieux supporter la chimiothérapie ici

La partie I de l’article, c’est par ici !

Temps de lecture : 3 min

Que dit la
science ? 📝

Aux premiers abords l’ostéopathie est peu connue comme présentant un intérêt en plus des thérapies déjà présentes pour les patients atteints d’un cancer.

 « L’ostéopathie serait sûrement bénéfique en termes de soins de support pour les patients. Mais les médecins sont peu informés de son utilité et il n’y a peu de communication avec les ostéopathes extérieurs. Il est également important d’informer les médecins de ville de l’intérêt de l’ostéopathie en tant que médecine complémentaire et soins de support. D’autant que, très à distance des traitements, certains patients ne nécessiteront pas de suivi spécialisé. » – Le docteur Brice Fersneau, oncopédiatre à Gustave Russy, est cité dans le magazine « Osteomag numéro 32 -Ostéopathie et cancer »

Cependant en cherchant sur Pubmed, plateforme de référence scientifique, on peut trouver de nombreuses études randomisées en faveur de l’efficacité de l’ostéopathie :

👇 Efficacité des techniques manuelles (notamment myofacial) chez les patientes atteintes du cancer du sein :

Etude ici

👇 Étude des effets de l’ostéopathie chez les patients en soins palliatifs démontrant l’efficacité de cette thérapeutique dans la diminution des douleurs :

Etude ici

👇 Amélioration de la qualité de vie de patients suivis en onco-gériatrie suite aux traitements ostéopathiques :

Etude ici

👇 Amélioration de la qualité de la digestion suite aux techniques viscérale ostéopathique chez les patientes atteintes d’un cancer du sein :

Etude ici

Quelles techniques seront utilisées ?

Ne devront être employées que les techniques dites douces, de type tissulaire, ou musculaire afin d’éviter toutes atteintes à la structure osseuse si elle est fragilisée comme cela pourrait être le cas avec dans les cancers ayant métastasées.

Et l’activité physique dans tout ça ?

Je cite à nouveau l’Ostéopathe magazine numéro 32 dans lequel une enquête a été réalisée par « Cami sport et cancer » en 2015 auprès de 1554 personnes. Il a été mis en évidence que l’activité physique adaptée à un patient en traitement diminue les effets secondaires ainsi que le risque de rechute dans certains cancers, comme celui du sein, du colon, ou de la prostate. Une amélioration globale de la qualité de vie est aussi non négligeable.

👉 Pour plus d’informations rendez-vous sur www.sportetcancer.com

D’autres sites présentes les bénéfices de l’ostéopathie 👀

👉 Document PDF sur l’approche ostéopathique du cancer du sein rendez-vous ici

👉 L’ostéopathie et celles qui la pratiquent au sein de la maison de l’après-cancer ici

👉 L’ostéopathie après une chirurgie du sein… ici

👉 L’ostéopathie pour mieux supporter la chimiothérapie ici

La partie I de l’article, c’est par ici !