Temps de lecture : 5 min

La nutrition

Nutrition et ostéopathie ne semblent a priori pas liés, et pourtant ce mois-ci je vais tenter de vous expliquer
comment notre système viscéral impacte notre mécanique, et réciproquement.

L’alimentation :
source d’énergie

nutrition_digestion_osteopathe

La cavité abdominale comprend tous les organes qui se situe sous vos abdominaux. C’est-à-dire : les glandes surrénales (glandes situées au dessus des reins qui produisent des hormones), les reins, le côlon, les intestins, la vésicule biliaire, le foie, la rate, le pancréas, l’estomac.

Ils permettent tous, via la digestion, d’apporter les nutriments nécessaires au fonctionnement de notre corps. Si l’alimentation est notre carburant, le système viscéral est le moteur qui nous permet de fonctionner en assimilant ce carburant.

Tous ces organes de l’appareil digestif entretiennent un rapport étroit avec le diaphragme, les muscles lombaires, les muscles abdominaux et le plancher pelvien qui les confine. Le stress chronique et le manque de repos rendent les intestins particulièrement vulnérables, c’est pourquoi il est par exemple fréquent d’être constipé en cas de stress intense.

nutrition_digestion_osteopathe01

Comment l’ostéopathie peut-elle aider ?

En ostéopathie viscérale, on considère que les organes peuvent accumuler des tensions, souffrir de perte de mobilité et diminuer leurs interactions avec d’autres tissus les entourant. Ils peuvent être gênés, irrités, ce que l’on pourrait qualifier de « coincés ». Il est surprenant de voir que le système digestif est en fait un muscle (on parle de muscle « lisse ») et qu’à ce titre, il peut aussi subir des troubles musculaires comme n’importe quel muscle de notre corps !

alicia_muzzolini_brest_article

« Une des grandes règles de l’ostéopathie est qu’elle considère chaque patient dans sa globalité. Imaginons une goutte d’eau qui tomberait sur une étendue d’eau lisse ; en tombant, elle créera des vagues de résonance, qui se diffuseront sur toute la surface. » – Alicia Muzzolini

Lorsque des tensions touchent un viscère, nous pouvons avoir des répercussions sur notre colonne vertébrale grâce aux viscérotomes (viscérotome ou entérotome, désigne les viscères innervées par le nerf auquel il correspond). Inversement un léger blocage vertébral peut provoquer des perturbations sur nos viscères.

Exemple : une constipation peut entraîner des douleurs au niveau des lombaires, mais peut aussi être la conséquence d’un manque de mobilité de votre colonne vertébrale.

A quel moment consulter ?

Reflux gastro œsophagien

Ils se caractérisent par une diminution de la mobilité de l’estomac, via des tensions au niveau du plexus solaire, une baisse de la mobilité costale, ou bien un blocage des vertèbres en projection (peut-être expliquer car je ne comprends pas ce que le terme « en projection » signifie) peut induire des RGO.

Troubles du transit

La constipation (ralentissement du transit) ou la diarrhée (accélération du transit) peuvent aussi être la conséquence de tensions importantes, comme une baisse de la mobilité du bassin, ou des blocages lombaires. Une digestion difficile ou encore des ballonnements peuvent aussi être typiques de ses blocages viscéraux.

Interventions chirurgicales

La présence de cicatrice peut créer des adhérences et des points de fixations autour des viscères. Des tensions viscérales, traduites par une baisse de la mobilité, vont alors s’installer.

👉 Pour aller plus loin

Vous pouvez regarder l’article d’Oosteo sur les motifs
de consultation viscéraux pouvant amener chez un ostéopathe :

C’est par ici !

Vous pouvez aussi continuer à feuilleter
notre blog, la suite de l’article…

C’est par ici !

Temps de lecture : 5 min

La nutrition

Nutrition et ostéopathie ne semblent a priori pas liés, et pourtant ce mois-ci je vais tenter de vous expliquer
comment notre système viscéral impacte notre mécanique, et réciproquement.

L’alimentation : source d’énergie

nutrition_digestion_osteopathe

La cavité abdominale comprend tous les organes qui se situe sous vos abdominaux. C’est-à-dire : les glandes surrénales (glandes situées au dessus des reins qui produisent des hormones), les reins, le côlon, les intestins, la vésicule biliaire, le foie, la rate, le pancréas, l’estomac.

Ils permettent tous, via la digestion, d’apporter les nutriments nécessaires au fonctionnement de notre corps. Si l’alimentation est notre carburant, le système viscéral est le moteur qui nous permet de fonctionner en assimilant ce carburant.

Tous ces organes de l’appareil digestif entretiennent un rapport étroit avec le diaphragme, les muscles lombaires, les muscles abdominaux et le plancher pelvien qui les confine. Le stress chronique et le manque de repos rendent les intestins particulièrement vulnérables, c’est pourquoi il est par exemple fréquent d’être constipé en cas de stress intense.

nutrition_digestion_osteopathe01

Comment l’ostéopathie peut-elle aider ?

En ostéopathie viscérale, on considère que les organes peuvent accumuler des tensions, souffrir de perte de mobilité et diminuer leurs interactions avec d’autres tissus les entourant. Ils peuvent être gênés, irrités, ce que l’on pourrait qualifier de « coincés ». Il est surprenant de voir que le système digestif est en fait un muscle (on parle de muscle « lisse ») et qu’à ce titre, il peut aussi subir des troubles musculaires comme n’importe quel muscle de notre corps !

alicia_muzzolini_brest_article

« Une des grandes règles de l’ostéopathie est qu’elle considère chaque patient dans sa globalité. Imaginons une goutte d’eau qui tomberait sur une étendue d’eau lisse ; en tombant, elle créera des vagues de résonance, qui se diffuseront sur toute la surface. » – Alicia Muzzolini

Lorsque des tensions touchent un viscère, nous pouvons avoir des répercussions sur notre colonne vertébrale grâce aux viscérotomes (viscérotome ou entérotome, désigne les viscères innervées par le nerf auquel il correspond). Inversement un léger blocage vertébral peut provoquer des perturbations sur nos viscères.

Exemple : une constipation peut entraîner des douleurs au niveau des lombaires, mais peut aussi être la conséquence d’un manque de mobilité de votre colonne vertébrale.

A quel moment consulter ?

Reflux gastro œsophagien

Ils se caractérisent par une diminution de la mobilité de l’estomac, via des tensions au niveau du plexus solaire, une baisse de la mobilité costale, ou bien un blocage des vertèbres en projection (peut-être expliquer car je ne comprends pas ce que le terme « en projection » signifie) peut induire des RGO.

Troubles du transit

La constipation (ralentissement du transit) ou la diarrhée (accélération du transit) peuvent aussi être la conséquence de tensions importantes, comme une baisse de la mobilité du bassin, ou des blocages lombaires. Une digestion difficile ou encore des ballonnements peuvent aussi être typiques de ses blocages viscéraux.

Interventions chirurgicales

La présence de cicatrice peut créer des adhérences et des points de fixations autour des viscères. Des tensions viscérales, traduites par une baisse de la mobilité, vont alors s’installer.

👉 Pour aller plus loin

Vous pouvez regarder l’article d’Oosteo sur les motifs de consultation viscéraux pouvant amener chez un ostéopathe :

C’est par ici !

Vous pouvez aussi continuer à feuilleter
notre blog, la suite de l’article…

C’est par ici !