Temps de lecture : 3 min

Pour les enfants
de 9 à 16 ans

L’ostéopathie peut accompagner l’enfant au court de ces jalons d’apprentissage, aussi bien sur la motricité (début de la marche par exemple), que suite à des chutes, puis lors des changements hormonaux, avec la puberté… toutes ces étapes permettent le conditionnement de sa vie d’adulte.

Les scolioses

Le corps réalise en permanence des adaptations, voir des compensations à son environnement, lui permettant notamment la bipédie. Cependant certaines dysfonctions anciennes, peuvent impacter la structure corporelle, et dans le cas de l’adolescent, sa croissance. La scoliose est l’une des premières conséquences. Elle nécessite une attention toute particulière, et surtout une surveillance. L’ostéopathe viendra compléter le travail en kinésithérapie souvent préconisé, à raison d’un bilan une à deux fois par an.

L’orthodontie

La pose d’un appareil dentaire est nécessaire pour certains adolescents. En effet, au delà du côté esthétique d’avoir de « belles dents alignées », l’occlusodontie (la fermeture de la mâchoire) donne des indications posturales à notre cerveau, lui permettant de se positionner dans l’espace. L’orthodontie permet de rétablir cette « bonne occlusion » en rétablissant le contact dentaire, via divers appareils sur le palais, les dents, … Cependant des contraintes apparaissent ; en effet le travail orthodontique demande beaucoup d’adaptations au jeune corps de l’adolescent, et certaines douleurs cervicales, ou des maux de tête peuvent apparaître. L’ostéopathe viendra alors aider à soulager ces douleurs compensatoires et ainsi permettre d’optimiser le travail orthodontique et donc de mieux le supporter.

J’ai réalisé récemment une formation en orthodontie qui m’a permit d’avoir de nouvelles clés pour soulager au mieux mes patients présentant ce type de motif.

En complémentarité de l’ostéopathie avec d’autres spécialités

Le kinésithérapeute

En cas de scoliose diagnostiquée, un travail en kinésithérapie est nécessaire pour éviter qu’elle ne s’accentue.

L’orthodontiste

L’ostéopathie vient en complémentarité de son travail sur l’adolescent.

Temps de lecture : 3 min

Pour les enfants
de 9 à 16 ans

L’ostéopathie peut accompagner l’enfant au court de ces jalons d’apprentissage, aussi bien sur la motricité (début de la marche par exemple), que suite à des chutes, puis lors des changements hormonaux, avec la puberté… toutes ces étapes permettent le conditionnement de sa vie d’adulte.

Les scolioses

Le corps réalise en permanence des adaptations, voir des compensations à son environnement, lui permettant notamment la bipédie. Cependant certaines dysfonctions anciennes, peuvent impacter la structure corporelle, et dans le cas de l’adolescent, sa croissance. La scoliose est l’une des premières conséquences. Elle nécessite une attention toute particulière, et surtout une surveillance. L’ostéopathe viendra compléter le travail en kinésithérapie souvent préconisé, à raison d’un bilan une à deux fois par an.

L’orthodontie

La pose d’un appareil dentaire est nécessaire pour certains adolescents. En effet, au delà du côté esthétique d’avoir de « belles dents alignées », l’occlusodontie (la fermeture de la mâchoire) donne des indications posturales à notre cerveau, lui permettant de se positionner dans l’espace. L’orthodontie permet de rétablir cette « bonne occlusion » en rétablissant le contact dentaire, via divers appareils sur le palais, les dents, … Cependant des contraintes apparaissent ; en effet le travail orthodontique demande beaucoup d’adaptations au jeune corps de l’adolescent, et certaines douleurs cervicales, ou des maux de tête peuvent apparaître. L’ostéopathe viendra alors aider à soulager ces douleurs compensatoires et ainsi permettre d’optimiser le travail orthodontique et donc de mieux le supporter.

J’ai réalisé récemment une formation en orthodontie qui m’a permit d’avoir de nouvelles clés pour soulager au mieux mes patients présentant ce type de motif.

En complémentarité de l’ostéopathie avec d’autres spécialités

Le kinésithérapeute

En cas de scoliose diagnostiquée, un travail en kinésithérapie est nécessaire pour éviter qu’elle ne s’accentue.

L’orthodontiste

L’ostéopathie vient en complémentarité de son travail sur l’adolescent.

2019-11-25T19:02:12+01:00