Temps de lecture : 3 min

Pour les enfants
de 1 à 9 ans

Tout au long de son enfance, se succèdent différentes étapes de son développement moteur et psychique lui permettant l’acquisition motrice nécessaire pour sa vie d’être humain. L’ostéopathie peut accompagner l’enfant au court de ces jalons d’apprentissage, aussi bien sur la motricité (début de la marche par exemple), que suite à des chutes, puis lors des changements hormonaux, avec la puberté… toutes ces étapes permettent le conditionnement de sa vie d’adulte.

Étapes motrices difficiles

L’enfance permet l’intégration des fonctions motrices, à travers le jeu et la découverte. Des réflexes posturaux liés au développement moteur vont être acquis lors de cette période. Certains blocages peuvent alors engendrer des difficultés à être dans la position assise, à faire l’étape du 4 pattes, à ramper … Un bilan ostéopathique peut permettre d’écarter des gênes fonctionnelles pouvant engendrer ces manifestations.

Les chutes

La marche, dans ses débuts, de par la musculature de l’enfant qui est encore peu développée, et pour laquelle le tonus musculaire reste encore faible, induit de nombreuses chutes, des conséquences. Il peut en découler des épisodes douloureux que l’ostéopathie peut soulager en rééquilibrant au mieux, cette posture précaire qui lui joue des tours. Il est à spécifier que sur certaines chutes graves, avec perte de connaissances, nausées ou vomissements, un avis médical, chez le médecin traitant par exemple, est plus que recommandé.

Retrouvez une article dédié aux chutes ici !
enfant osteopathie

Le sommeil

D’autres troubles sont fréquents chez les enfants, comme un sommeil perturbé, des tendances à l’excitation, voir à l’irritabilité. En travaillant sur les tensions crâniennes et cervicales, l’ostéopathie peut soulager ou du moins tenter de diminuer ces troubles.

Les pathologies ORL

Il n’est pas rare d’avoir des enfants qui font fréquemment des otites à répétitions (plusieurs sur 1 mois). En ostéopathie on ne cherche pas à enlever l’infection, mais à rétablir de la mobilité sur les zones de contraintes (en sous occipitale par exemple), et qui peuvent si elles sont mécaniquement en tension, gêner le drainage de ces infections, et créer la chronicité de ces pathologies. Il faut par contre préciser que dans le cas des bronchites, l’ostéopathe ne fait pas de kinésithérapie respiratoire, car ces techniques sont complexes et uniquement réalisées par des kinésithérapeutes formés à cette pratique.

En complémentarité de l’ostéopathie avec d’autres spécialités

La psychomotricienne

Lorsque des troubles de la coordination sont constatés (maladresse fréquente, difficulté à rattraper un ballon, …) un avis thérapeutique spécifique peut aider l’enfant et ainsi lui permettre de retrouver une meilleure motricité.

Le kinésithérapeute

Lors des épidémies de bronchites, le kinésithérapeute sera d’une aide précieuse pour réaliser des techniques qui permettront au mieux à l’enfant d’être désencombrer.

paul landon

📖  Conseil de lecture

« L’approche de Paul Landon, formation que j’ai réalisée en 2019 met en avant la motricité, et la manière dont elle est intégrée chez l’adulte. Son approche permet un autre regard sur les douleurs chroniques et sur les troubles de la coordination. » Alicia Muzzolini

paul landon

📖  Conseil de lecture

« Le professeur Jean-Charles PICAUD, chef du service de néonatologie et de réanimation néonatale, hôpital de la Croix-Rousse, a préfacé cet ouvrage simple, pédagogique et ludique, basé sur une expérience très pratique, contenant les observations et les techniques permettant d’aider un bébé à installer correctement sa motricité, qu’il soit ou non en difficulté.. »

Temps de lecture : 3 min

Pour les enfants
de 1 à 9 ans

Tout au long de son enfance, se succèdent différentes étapes de son développement moteur et psychique lui permettant l’acquisition motrice nécessaire pour sa vie d’être humain. L’ostéopathie peut accompagner l’enfant au court de ces jalons d’apprentissage, aussi bien sur la motricité (début de la marche par exemple), que suite à des chutes, puis lors des changements hormonaux, avec la puberté… toutes ces étapes permettent le conditionnement de sa vie d’adulte.

Étapes motrices difficiles

L’enfance permet l’intégration des fonctions motrices, à travers le jeu et la découverte. Des réflexes posturaux liés au développement moteur vont être acquis lors de cette période. Certains blocages peuvent alors engendrer des difficultés à être dans la position assise, à faire l’étape du 4 pattes, à ramper … Un bilan ostéopathique peut permettre d’écarter des gênes fonctionnelles pouvant engendrer ces manifestations.

Les chutes

La marche, dans ses débuts, de par la musculature de l’enfant qui est encore peu développée, et pour laquelle le tonus musculaire reste encore faible, induit de nombreuses chutes, des conséquences. Il peut en découler des épisodes douloureux que l’ostéopathie peut soulager en rééquilibrant au mieux, cette posture précaire qui lui joue des tours. Il est à spécifier que sur certaines chutes graves, avec perte de connaissances, nausées ou vomissements, un avis médical, chez le médecin traitant par exemple, est plus que recommandé.

Retrouvez une article dédié aux chutes ici !
enfant osteopathie

Le sommeil

D’autres troubles sont fréquents chez les enfants, comme un sommeil perturbé, des tendances à l’excitation, voir à l’irritabilité. En travaillant sur les tensions crâniennes et cervicales, l’ostéopathie peut soulager ou du moins tenter de diminuer ces troubles.

Les pathologies ORL

Il n’est pas rare d’avoir des enfants qui font fréquemment des otites à répétitions (plusieurs sur 1 mois). En ostéopathie on ne cherche pas à enlever l’infection, mais à rétablir de la mobilité sur les zones de contraintes (en sous occipitale par exemple), et qui peuvent si elles sont mécaniquement en tension, gêner le drainage de ces infections, et créer la chronicité de ces pathologies. Il faut par contre préciser que dans le cas des bronchites, l’ostéopathe ne fait pas de kinésithérapie respiratoire, car ces techniques sont complexes et uniquement réalisées par des kinésithérapeutes formés à cette pratique.

En complémentarité de l’ostéopathie avec d’autres spécialités

La psychomotricienne

Lorsque des troubles de la coordination sont constatés (maladresse fréquente, difficulté à rattraper un ballon, …) un avis thérapeutique spécifique peut aider l’enfant et ainsi lui permettre de retrouver une meilleure motricité.

Le kinésithérapeute

Lors des épidémies de bronchites, le kinésithérapeute sera d’une aide précieuse pour réaliser des techniques qui permettront au mieux à l’enfant d’être désencombrer.

paul landon

📖  Conseil de lecture

« L’approche de Paul Landon, formation que j’ai réalisée en 2019 met en avant la motricité, et la manière dont elle est intégrée chez l’adulte. Son approche permet un autre regard sur les douleurs chroniques et sur les troubles de la coordination. » Alicia Muzzolini

paul landon

📖  Conseil de lecture

« Le professeur Jean-Charles PICAUD, chef du service de néonatologie et de réanimation néonatale, hôpital de la Croix-Rousse, a préfacé cet ouvrage simple, pédagogique et ludique, basé sur une expérience très pratique, contenant les observations et les techniques permettant d’aider un bébé à installer correctement sa motricité, qu’il soit ou non en difficulté.. »

2019-11-11T10:07:20+01:00